La grotte et sa découverte – infos clés

Une fréquentation en plusieurs phases

D’après la quarantaine de datations radiocarbone sur charbons de bois, deux périodes privilégiées de fréquentation humaine de la grotte se distinguent : la première autour de 33 000 ans, la seconde autour de 19 000 ans.

Différentes cultures

Ces phases correspondent à des cultures de la préhistoire, connues sous les noms de Gravettien (pour la plus ancienne) et d’Epigravettien pour la plus récente.

Une grotte engloutie

En raison de la montée des océans depuis la fin de la glaciation, la grotte Cosquer est une caverne engloutie. Aucune grotte ornée n’avait jusqu’à maintenant été trouvée au-dessous du niveau de la mer.

Une véritable épopée

La découverte de la grotte au Cap Morgiou, dans le 9ème arrondissement de Marseille, près de Cassis, est une épopée. Entre 1985 et 1991, le plongeur Henri Cosquer la visite plusieurs fois (seul et accompagné), après avoir parcouru un tunnel étroit et long de 175 mètres.

37m de profondeur

L’entrée se trouve à 37 mètres de profondeur au-dessous du niveau actuel de la mer. À l’époque paléolithique, la mer était au moins 120 mètres plus bas qu’actuellement et le rivage se situait alors à une dizaine de kilomètres.

Des oeuvres disparues

Aujourd’hui, seule une faible partie de la cavité originelle est émergée.

Lors de la découverte, on estime que 4/5 des oeuvres étaient déjà immergées.